site web e-mail
 
Gérard
MORIN est issu de la section environnement de l'école des Beaux Arts de Nantes (FRANCE). C'est sans doute pour cela que son propos de prédilection est la "plastique urbaine", illustré notamment par l'exposition de peintures : "Nantes-Venise : Images reflétées". Voyage onirique au temps où la Loire et l'Erdre baignaient le coeur de Nantes, marquant de leurs empreintes le tissu urbain et l'architecture.
 
 
La ville
se met à rêver sur sa lointaine cousine et les images se superposent, se joignent, se recoupent. Quand la structure de la ville qui faisait sa cohérence urbanistique a disparu, le rêve et l'imaginaire sont les meilleurs échapatoires face à son passé révolu. La dérive dans la ville de Nantes est un rendez vous avec les fantômes du passé, une visite à l'âme de l'ex. Venise de l'Ouest et à Nantes du troisième millénaire.
 
Les différentes séries issues du travail personnel (Images reflétées, Mâts et mascarons, Chantiers Dubigeon, Passages, Mosaïques...) cherchent à marquer la potentialité d'imaginaire des espaces. Ce qui, en dehors de tout caractère historico-esthétique, marque l'âme d'une ville,
sa mémoire.
Il s'agit d'explorer graphiquement un espace, des lieux qui ne sont pas obligatoirement mis en évidence et de trouver des moyens d'expression graphique propres aux espaces représentéees.
 
 
La représentation graphique
si elle est figurative, n'est pas exactitude mais cherche à transgresser la vision ordinaire
 
Gérard
Morin réalise également illustrations, peintures murales et productions multimédias.
 
retour Portraits d'artistes