Jean Coenen a transmis le verbe par la forme, à moins que ce ne soit la forme qui soit née du verbe et du symbole que le verbe contenait?

Peu importe. Sa sculpture est une rencontre. Une rencontre entre le visible et l'invisible, entre l'ombre et la lumière...

Entre l'eau et le feu.

La rencontre de l'oiseau, de l'arbre, du serpent et du cheval ; la rencontre entre Ish et Isha, les deux parties de l'androgyne dont la réunification conduit à l'ange.

Jean Coenen a pérégrigné dans le labyrinthe du temps à la recherche de son centre et cette quête l'a conduit à la chapelle du Graal, en bordure de la forêt mythique de Brocéliande.

La quête l'a conduit au centre de lui-même, qui est aussi le centre du monde.

 

sculpture

Site

Portraits d'Artistes

Email : jean.coenen@skynet.be